Brésil-Belgique 1-0



Une défaite d'entrée de jeu. La Belgique aurait pu faire mieux face à une Seleçao sauvée par l'arbitre.

Les diablotins faisaient ce matin leurs débuts dans le tournoi olympique à Shenyang. Nos espoirs attendaient impatiemment cet événement depuis plus d'un an et leur premier adversaire n'était autre que l'un des favoris à la médaille d'or.

Cependant, les belges sont très bien entrés dans le match. Ils étaient bien organisés défensivement et profitaient des quelques opportunités pour partir en contre. La première phase véritablement dangereuse est d'ailleurs à mettre à leur crédit. A la 26ème minute, grâce à une passe de Tom De Mul, Mirallas sollicita le portier brésilien qui ne pu faire mieux que de repousser la balle dans les pieds de Fellaini venu en embuscade. Il croisa malheureusement trop son tir.

Avant cela, les auriverde n'héritèrent que d'un tir de Marcelo placé trop loin du cadre à la 16ème minute et d'un coup franc de Ronaldinho dévié de la tête par Kompany à la 25ème.

Les 22 joueurs rentrèrent au vestiaire à la fin des 45 premières minutes sur un score vierge et mais encourageant pour les diablotins.

Le Brésil revint sur le terrain avec des intentions plus offensives et s'offrit deux occasions d'ouvrir la marque grâce à Pato qui dans un premier temps vit sa frappe mourir à côté du but de Bailly et qui ne put ensuite profiter du centre de Ronaldinho à la 57ème.

L'arbitre venu d'Arabie Saoudite inondait le match de jaune (11 avertissements sur toute la rencontre) et c'est Kompany qui en fut le premier à en payer le prix en récoltant son deuxième carton jaune du match à un peu moins de 20 minutes du coup de sifflet final.

Son équipe réduite à dix, Jean François De Sart sacrifia son attaquant Kevin Mirallas, visiblement frustré par ce remplacement, pour faire monter Simaeys. Le pauvre défenseur n'eut pas le temps d'entrer dans le match car à peine 4 minutes après sa montée Hernanes se joua de lui pour remuer les filets belges.

La messe était dite pour les diablotins qui allaient voir Fellaini renvoyé lui aussi aux vestiaires à la 87ème minute pour une faute imaginaire. Le Standardmen devait de toute façon rejoindre son club à la fin de ce match pour affronter Liverpool.

Malgré cette petite défaite, la Belgique n'a pas à rougir de sa prestation et pourra se racheter dimanche contre la Chine.

(Crédit photo: sport-trops.com)

 

Rédigé par Dadema à 20:00:00 dans

0 commentaires:

Rechercher