Anderlecht - Courtrai: 4-0

Anderlecht 4-0 Courtrai

Composition des équipes:

Anderlecht: Zitka, Deschacht, Juhasz, Wasilewski, Biglia (48ème Goor), Gillet, Losada (76ème Boussoufa), Polak, Bulykin (68ème Iakovenko), Legear.

Courtrai: Mollez, De Ly, Demets, Lahaye, Verbrugghe, Calvo, Guédioura (46ème Belhocine), Hempte (80ème Vermast), Kums, Coulibaly (exclu 53ème), Ibou (62ème Barbosa).

Résumé:

Le promu se déplaçait au Sporting avec l'intention de donner du spectacle à ses supporters d'après les déclarations de leur entraineur Vanhaezebrouck. Il a tenu ses promesses sauf que le spectacle est venu d'Anderlecht.

La soirée commençait bien pour les Mauves. Peu avant le coup d'envoi, le club rendit hommage à leur Argentin Nicolas Pareja, fraichement revenu des JO avec une médaille d'or. C'était en même temps, l'occasion de dire au revoir au défenseur car il vient de se lier pour 4 ans à l'Espanyol Barcelone.

Anderlecht prit rapidement le contrôle de la rencontre et multipliait les occasions de but. Le nouveau venu du Bayer Leverkusen, Bulykin manqua une grosse occasion en récupérant de la tête un centre de Guillaume Gillet. Il n'avait même plus de gardien face à lui mais un défenseur courtraisien dégagea le ballon. Par la suite, Biglia ratait lui aussi deux occasions franches.

A la 29ème minute, l'incontournable Jelle Van Damme offrait un nouveau centre à l'attaquant russe. Cette fois, sa tête trompa le gardien et Anderlecht ouvrit logiquement la marque.

A une minute de la pause, Juhasz jaillissait dans le rectangle pour reprendre un coup de coin et le ballon fila dans le but.

Seulement trois minutes après le début de la seconde période, Bulykin profitait d'un nouveau centre de Van Damme et inscrivait son second but de la soirée. Cinq minutes plus tard, Courtrai était réduit à dix suite à deux cartons jaunes successifs pour Coulibaly.

Bulykin, encore en manque de rythme, fut remplacé par l'Ukrainien Iakovenko. Le Russe récolta une belle ovation de la part du public.

La rencontre se poursuivait sur une promenade anderlechtoise et Iakovenko scella le marquoir à la 79ème minute en reprenant un centre à ras de terre de Legear.

Malgré un bon début de championnat, Courtrai redescend sur terre et Anderlecht montre que son partage à La Gantoise, n'était pas synonyme de crise.

 

Rédigé par Dadema à 18:32:00 dans

0 commentaires:

Rechercher