Standard - Anderlecht: Les Mauves frustrés

Anderlecht est passé tout près d'un partage hier soir au Standard. Finalement, Jovanovic en a décidé autrement et a offert les trois points aux Liégeois. Malgré une bonne organisation, les Mauves repartent bredouilles.

Standard Liège 2-1 RSC Anderlecht

Composition des équipes:

Standard: Espinoza, Marcos, Dante, Onyewu, Sarr, Dalmat (67ème Toama), Defour, Witsel, De Camargo (35ème Nicaise), Jovanovic, Mbokani.

Anderlecht: Zitka, Deschacht, Juhasz, Van Damme, Wasilewski, Biglia, Gillet, Legear (46ème Iakovenko), Polak (42ème Goor), Boussoufa, Vlcek (78ème Chatelle).

Résumé:

Bulykin rétabli mais pas encore complètement prêt et Iakovenko débutaient tous deux la rencontre sur le banc. Boussoufa endossait alors le rôle d'unique attaquant en pointe épaulé par Legear et Vlcek sur les flancs qui devaient se contenter de bloquer les arrières latéraux rouches. L'un des points forts du Standard.

Les locaux prenaient très vite le contrôle du match mais buttaient sur une défense anderlechtoise compacte. La tactique utilisée par Ariel Jacobs empêchait au Standard de produire son jeu alléchant et les Liégeois s'efforçaient de trouver leurs marques.

En milieu de terrain, le triangle Polak-Biglia-Gillet profitait de l'efficacité de cette tactique pour servir de bons ballons à Boussoufa. Celui-ci se créait la plus sérieuse occasion à la 20ème minute avec un tir qui frôlait le poteau. Peu avant, une frappe croisée de Gillet manquait aussi le cadre.

A la demi-heure de jeu, le Standard perdait un de ses trois attaquants sur blessure. Igor De Camargo devait céder sa place à Nicaise. Ce dernier s'offrait une belle occasion en déviant de la tête un coup franc de Defour. Heureusement pour Zitka, l'envoi partait à côté de son but. Juste avant cette action, Polak mal tombé se blessait aussi et était remplacé par Goor.


Crédit photo: RSCA.be

Au retour des vestiaires, les défenseurs centraux du Standard étaient contraints de procéder par de longs ballons tant Marcos et Dante ne parvenaient pas à se défaire de Legear et Vlcek. Malheureusement, Legear devait à son tour quitter le terrain lorsqu'il ressentait à nouveau les douleurs qui l'avaient déjà privé du match contre Charleroi. Jacobs faisait monter Iakovenko pour le remplacer à gauche.

Quelques minutes avant l'heure de jeu, l'attaquant ukrainien se retrouvait seul dans la défense du Standard et récupérait un centre de Vlcek pour inscrire son deuxième but de la saison. Anderlecht s'ouvrait les portes du succès et s'apprêtaient à contredire les déclarations de la presse qui ne donnait que peu de chances aux Mauves.

Cette euphorie ne durait qu'une dizaine de minutes car Witsel rétablissait l'égalité. Sur une action dangereuse dans le rectangle anderlechtois, Van Damme envoyait le ballon dans les pieds de Dalmat qui servait le jeune médian belge. Ce dernier, à l'entrée du rectangle propulsait le ballon dans le but de Zitka qui pouvait mieux faire.

Les deux équipes tentaient ensuite de prendre l'avantage mais les minutes s'écoulant, on se dirigeait vers un partage logique. Finalement, Jovanovic arrachait la victoire en fin de match en profitant d'un long ballon pour s'infiltrer entre deux défenseurs et placer le ballon entre le poteau et Zitka.

Le Standard s'offre ainsi un succès important face à leur principal rival mais Anderlecht a montré des choses encourageantes. L'imminent retour de blessure de Frutos, Suarez et Kanu devrait remettre les Mauves sur de bons rails.


Réactions d'après-match:

Laszlo Böloni, entraineur du Standard (à la RTBF): "Ce soir on a vu deux gros calibres du championnat belge qui se heurtaient l’un et l’autre avec, selon moi, une volonté de ne pas perdre le match et puis une petite arrière pensée d’éventuellement gagner. Je parle pour moi mais après une petite analyse du jeu, j’essaie de deviner ce qu’avait pu préparer mon collègue (Ariel Jacobs). En tout cas, je trouve qu’on a eu beaucoup de difficulté à faire sauter le verrou auquel Anderlecht nous a confronté avec une bonne organisation et des espaces bien fermés. Même si ça empêchait d’arriver devant le but. Nous on était pratiquement obligés de jouer dos au jeu et c’était difficile. Notre possession de balle n’était pas suffisamment rapide pour éliminer quelques joueurs d’Anderlecht et c’est pour ça qu’il y a eu beaucoup de duels et de contacts."

"
Je voudrais dire chapeau aux acteurs pour la sportivité qu’ils ont démontrés. Il y avait un comportement très correct de la part des deux équipes. On était tout près du match nul et quelque part, tout le monde l’a accepté sauf mes joueurs. Je crois que mes joueurs étaient dérangés par ce match nul."

Ariel Jacobs, entraineur d'Anderlecht (à 11TV): "Dans le sport, il faut savoir avouer une défaite quelle qu’elle soit. Mais c’est vrai que c’est dur parce qu’on sentait que même la victoire était à portée de main. Je crois que si on avait glané un point, on aurait été récompensés."

Thomas Chatelle, joueur d'Anderlecht: "À 1-0, j’avais l’impression qu’on avait pas mal de choses en main et qu’on pouvait faire circuler le ballon. En général, Anderlecht est très fort dans cette situation. Malheureusement, on prend ce 1-1 qui renflamme tout le stade et l’équipe du Standard. Puis ce dernier goal dans les dernières minutes, c’est frustrant."

Mbark Boussoufa, joueur d'Anderlecht: "Nous avons joué un bon match. Au niveau de l’organisation nous avons presque joué un match parfait. On n’a presque pas vu le Standard mais ils ont réussi à marquer dans les ultimes secondes. Cela fait mal. Nous avons laissé entrevoir qu’Anderlecht n’est pas mort. Il est uniquement dommage de voir que les points ne suivent pas. C’est le football, nous devons l’accepter et continuer dans cette direction."

Steven Defour, joueur du Standard (à Sporza): "Il est certain que ce ne fut pas un grand match mais le Standard a su s'impose. Nous avons été surpris par la tactique mise en place par Anderlecht. Je ne m'attendais pas à ce que cette équipe défende d'entrée de jeu mais nous avons bien réagi après avoir encaissé le premier but et nous avons tout de même réussit à arracher les trois points de la victoire. Je ne pense pas que l'on peut dire que nous sommes la meilleure équipe parce que nous avons battu Anderlecht. Ce match n'était pas décisif pour le titre et on ne peut encore rien dire. Le Standard a fait une bonne affaire, c'est sûr, mais la saison est encore très longue. Maintenant, nous allons simplement savourer cette victoire et nous remettre directement au travail pour le prochain match de la Coupe de l'UEFA qui aura lieu face à Everton."

Jovanovic, joueur du Standard (à Sporza): "Je savais que le fait d'inscrire mon premier but était nécessaire pour moi. Il y avait un bloc dans ma tête qui me gênait car je n'avais pas encore marqué. Ceci a maintenant disparu. Je remercie d'ailleurs l'entraîneur pour m'avoir donné du temps de jeu et pour m'avoir donné de la confiance."

"
Pour moi, il s'agit du début d'une longue série à succès. Je suis particulièrement heureux pour l'équipe, pour le club et pour les supporters. Ce fut un match difficile car Anderlecht a souvent joué avec sept ou huit joueurs en défense. On savait que si les joueurs commettaient une erreur, alors cela pouvait être décisif pour nous."

 

Rédigé par Dadema à 17:12:00 dans

0 commentaires:

Rechercher