Anderlecht-Mouscron: 2-1

Anderlecht s'est imposé contre Mouscron sur le score de 2-1. Les Mauves infligent ainsi une seconde défaite d'affilée aux Mouscronnois et rejoignent provisoirement le Standard qui jouera dimanche au Cercle Bruges.

RSC Anderlecht 2-1 Excel. Mouscron

Composition des équipes:

RSC Anderlecht: Zitka, Deschacht, Juhasz, Van Damme, Wasilewski, Chatelle (78ème Losada), Gillet, Sare, Boussoufa, Bulykin, Vlcek (64ème Iakovenko).

Mouscron: Slovenciak, El Araichi, Sapina, Van Gijseghem, Vandooren, Assou-Ekotto (57ème Jaycee), Baseggio, Lepoint, Ouali, Oussalah (83ème Sishuba), Walasiak (64ème Sakanoko).

Résumé:

Privé de Biglia et Polak, c'est Sare qui était titularisé. Les Anderlechtois débutaient la rencontre en s'appropriant la possession de balle. La première occasion arrivait au quart d'heure lorsque Vlcek offrait un centre à Boussoufa mais l'action se clôturait par un coup de coin. Peu après, c'était Gillet qui se retrouvait face à Slovenciak sans succès.

A la 30ème minute, Boussoufa ouvrait méritoirement la marque et inscrivait en même temps son premier but de la saison. Sur une longue passe en profondeur de Van Damme, le marocain fustigeait le portier de Mouscron d'un envoi du gauche. Quelques minutes avant la pause, la tête de Bulykin envoyait la balle au dessus du cadre mouscronnois.



Au retour des vestiaires, les Mauves continuaient sur leur lancée et allaient être aidés par Sapina pour doubler la marque. Le défenseur de Mouscron poussait fautivement Bulykin dans le rectangle et l'arbitre sifflait penalty. Thomas Chatelle qui jouait son 200ème match en D1, se présentait devant le gardien et faisait vibrer les filets de Slovenciak pour la seconde fois.

Enzo Scifo décidait alors de remplacer Assou-Ekotto par Jaycee afin d'apporter plus de présence en attaque. Anderlecht passait, cinq minutes plus tard, tout près de concéder à son tour un penalty lorsque Deschacht accrochait Lepoint dans le rectangle. De Bleeckere décidait de laisser jouer.

A vingt minutes de la fin du temps règlementaire, Walter Baseggio trahissait ses anciennes couleurs et réduisait la marque sur un coup franc dévié par le mur mauve. Six minutes plus tard, Iakovenko tentait une lourde frappe mais celle-ci passait à côté du cadre.

A la 82ème minute, Vandooren fauchait Gillet dans le rectangle mouscronnois mais De Bleeckere ne sifflait pas. Anderlecht continuait d'attaquer et une minute plus tard, Wasilewski plaçait la balle au fond des filets. Malheureusement pour le Polonais, son but était annulé pour hors-jeu et le score ne bougeait plus.

Réactions (à 11TV):

Enzo Scifo, entraineur de Mouscron: «A nouveau des situations ne nous étaient pas favorables. Une petite poussée mais il y a deux semaines on ne nous siffle pas penalty pour un attentat. Voilà c’est ce qui fait la différence.»

«Je pense qu’il y avait moyen, il y avait certainement des possibilités mais c’est décevant de dire après le match qu’on avait trop de respect pour l’adversaire. Pour gagner ici à Anderlecht, il faut être présent, il faut gagner les duels et s’appliquer de la première à la nonantième minute. Il y a certainement de la bonne volonté mais pas assez pour battre Anderlecht.»

Ariel Jacobs, entraineur d'Anderlecht:«Malgré tout on s’est créé des occasions. On a eu plusieurs possibilités de contre et à chaque fois on a choisi la mauvaise solution, la dernière passe était mauvaise. Je sentais une équipe très crispée dès l’entame du match.»

«En ouvrant le score, je croyais que ça allait un peu se décanter mais ça n’a pas été le cas. Même pas après le deuxième but.»

Guillaume Gillet, joueur d'Anderlecht: «On a fait le plus difficile face à une équipe bien organisée en marquant le premier goal. Mais c’est vrai que la qualité n’était pas là. Une fois de plus, ce qu’on doit retenir c’est les trois points. Et ça nous laisse quand même un bon bilan au niveau des points. Je crois que c’est le plus important mais bon, il faut essayer de remettre la manière.»

 

Rédigé par Dadema à 22:36:00 dans

0 commentaires:

Rechercher