Le vice-président du Standard condamné à six mois ferme



Le vice-président du Standard, Luciano D'Onofrio a été condamné à six mois de prison ferme suite à l'affaire des transferts suspects de l'Olympique Marseille entre 1997 et 1999. La Cour de cassation a confirmé ce mercredi la peine décidée par la Cour d'Appel d'Aix-en-Provence en octobre 2007.


Ancien agent de joueur, Luciano D'Onofrio avait été condamné à deux ans de prison dont six mois ferme, 200.000 euros d'amende et deux ans d'interdiction d'exercer une activité liée au football. Dans cette même affaire, l'ancien entraineur de l'OM, Roland Courbis avait aussi été condamné à deux ans de prison tout comme l'actionnaire principal du club français mais également partiellement du Standard, Robert Louis-Dreyfus qui avait écopé de dix mois avec sursis.

Les trois hommes avaient alors fait un pourvoi en cassation et celle-ci vient de confirmer la peine. Cependant, l'interdiction d'exercer pendant deux ans pour Lucio D'Onofrio n'est valable qu'en France. Il pourra donc continuer à remplir ses fonctions de vice-président au Standard. Quant à sa condamnation à six mois ferme, son avocat déclare que ce type de peine n'est pas purgée en France ou en Belgique.

En revanche, une enquête concernant une affaire de blanchiment d'argent et de faux et usage de faux au Standard est toujours menée par la PJ de Liège depuis mai 2004.

Source et crédit photo: 7sur7.be

 

Rédigé par Dadema à 19:05:00 dans ,

0 commentaires:

Rechercher