La rentrée des classes.

La plupart des équipes ont effectué leur rentrée des classes dernièrement avec des élèves au cœur léger et à la peau encore marquée par leurs vacances ensoleillées. Seuls quelques chanceux bénéficiaient de quelques jours de repos supplémentaires. C'est le cas notamment pour les quatre anderlechtois que l'Autriche et la Suisse ont accueillis pendant l'Euro ou pour d'autres clubs dont la rentrée est prévue pour la semaine prochaine.

Si certains bons élèves ont veillé à ne pas perdre leur rythme ni leurs habitudes, d'autres, en revanche, en ont profité pour s'offrir quelques kilos de plus. Conséquence d'écarts culinaires qu'ils payeront sans doute lors des premiers cours.

Comme chaque rentrée des classes, celle-ci revêt une ambiance décontractée et pleine d'attentes. Elle donne également l'occasion aux nouveaux élèves de s'intégrer et de se faire des camarades.

Ci-dessous, je vous ai dressé un rapide tour d'horizon des différentes classes de notre école belge.


CS Bruges: Reprise le 23 juin.
Outre Lorenzo Staelens qui devient T2 aux côtés de Glenn De Boeck, les nouvelles arrivées sont: Arnard Vidarsson, José Carlos Fernandez et Jo Coppens. Cinq autres joueurs sont en test: Jeroen Van Den Broeck, milieu de terrain belge de 19 ans provenant des Glasgow Rangers, Ferhat Kaya, gardien de but belge de 22 ans du PSV Eindhoven, le canadien Joshua Wagenaar 23 ans et Andy Labaun et Patrick Lane deux joueurs du pays de l'oncle Sam. Mais la recrue que nous retiendrons le plus est sans doute Thomas Buffel qui vient de rejoindre le cercle.


Standard de Liège: Reprise le 29 juin.
Le nouvel entraineur Lazslo Boloni et ses assistants conservent un effectif jeune qui devra confirmer ses prestations de la défunte saison. Cette équipe pourra compter sur les renforts des frères Da Silva du FC Bruges, de Nicaise et Dalmat récupérés de Mons et sur l'intégration des jeunes Carcela, Morris et Marloie. Ils viennent également d'enrôler un défenseur turc: Mehmet Sarper Kiskaç qui évoluait à Ankaragücü.


RAEC Mons: Reprise partielle le 23 et le 28 au complet.
Steven De Pauw et Ludovic Buysens. Transferts assez discrets donc. Notons juste que Roussel qui ne souhaite plus jouer pour les dragons est en contact avec une équipe américaine. Ils devront aussi combler la perte d'éléments importants tels que Dalmat et Nicaise partis au Standard et Zoko qui traverse l'Europe pour aller se poser en Turquie à Genclerbirligi.


La Gantoise: Reprise le 26 juin.
Michel Preud'homme a déjà fait des débuts remarqués. La Gantoise a effectué ses premiers exercices devant près de huit cents spectateurs et les abonnements ont augmentés de 25%.
Au niveau des arrivées, l'ancien gardien des diables disposera de Sorokin et Phiri venus du Brussels mais aussi d'Ekpoki, Myrie, Ladrière, Thompson, Nfor et de Goossens et Martens intégrés des espoirs. Duarte devrait finalement rester à Mons.


Anderlecht: Reprise le 25 juin.
Qui n'aura que deux semaines pour se préparer avant de faire son entrée pour le deuxième tour préliminaire de la ligue des champions dont l'adversaire sera soit les bélarusses de Batu Borisov, soit les islandais de Valur Reykjavik.
Ils bénéficieront cette année d'un effectif déjà élargi par Rnic, Suarez, Kanu, Kruiswijck et Losada. Un nouvel attaquant devrait renforcer leur rangs pour pallier la blessure de Frutos. Une des pistes les plus sérieuse serait celle du marocain Benjelloun. Walem entrainera quant à lui les espoirs et Hasi devient T2. Le transfert de Deschacht à l'Espanyol évoqué en fin de saison dernière ne semble plus être d'actualité.


Charleroi: Reprise le 17 juin.
Peu actifs pour le moment sur le marché, ils se sont tout de même offert les services de Vandenbroeck, un jeune défenseur de Tubize et ont définitivement transféré Cyril Théréau qui effectue son retour avec celui de Sebastien Chabaud.


Club Bruges: Reprise le 30 juin.
Jacky Mathijssen espère adopter un jeu plus rapide dans l'entrejeu grâce à Vargas et Dirar qui seront accompagnés de Ciman, Jeffrey, Evens, De Vlieger, Van Ruyskensvelde et Meeus. L'arrivée d'Olivier De Cock devrait se faire fin de semaine et éventuellement d'autres en fonction de la convalescence de Daerden.


Germinal Beerschot:
Ils devront déjà faire leurs preuves face au Neftchi Baku de l'Azerbaidjan en intertoto le 5 juillet. Pour y parvenir, ils viennent de recruter Rocky Peeters qui rejoint Fadiga, Munyaneza, Ferrara, Svetlicic, Kpaka et Dosunmu définitivement recruté.


KVMechelen: Reprise le 29 juin.
Seules les arrivées de Biebauw, Grondin, Mununga, Rossini, Thoelen sont à noter.


SK Lokeren: Reprise le 26 juin.
Strul et Dimitri sont pour l'instant les uniques renforts.


Excelsior Mouscron:
Enzo Scifo disposera de Jaycee John Akwani qui jouit de beaucoup d'éloges, Diakite, El Airachi, De Volder et Lepoint.


Genk: Reprise le 23 juin.
Alors que l'arrivée du tchèque Daniel Pudil vient d'être annoncée, l'équipe s'est déjà renforcée avec Nemec, Tozser et Joao Carlos.


Roulers: Reprise prévue le 7 juillet.
L'arrivée la plus connue est sans doute celle de Gunther Van Handenhoven. Tokpa, Bétrémieux, Hietanen seront également de la partie.


Tubize:
Les brabançons feront leurs premiers pas en Division 1 sous les ordres d'Albert Cartier. Le nouvel entraineur espère maintenir cette équipe parmi l'élite en comptant sur les renforts de l'ex-standardmen Villano et d'Alan Haydock. Deux brésiliens et un français sont encore en test et Vanderbiest, Bruno et Gillis devraient venir renforcer les rangs.


Westerlo:
Seuls renforts à noter: Timmermans et Deelkens pour le moment.


Zulte-Waregem: Reprise prévue le 5 juillet.
Les principales arrivées sont David Vazquez Gonzalez "Chapi", Neumayr, Berrier et Dachelet.


Courtrai:
L'ancien anderlechtois, Yves Vanderhaeghe coiffe désormais la casquette de T2 des nouveaux promus. Les arrivées du jeune gardien Verbauwhede, Vermats et de Guedioura leurs seront utiles pour assurer leur maintien.


Dender:
L'équipe s'est pour l'instant offert les services de Van den Eede, Fred, Jacobs, Blondelle, Smajic, Wiggers et Kharroubi.

(Sources: DH, sport.be et les sites officiels des clubs).

 

Rédigé par Dadema à 17:52:00 dans

Marquez le premier but !

L'Espagne, reine d'Europe.



C'est une équipe séduisante et complète que l'Euro a couronnée hier soir face à une manschaft impuissante. Elle met ainsi fin à une période de 44 ans sans trophée majeurs et rajoute une unité à sa série de 21 matchs sans défaite.

L'entame du match suivit pourtant la cadence menée par la symphonie allemande qui assourdissait Ramos en multipliant les dédoublements et infiltrations sur le flanc gauche, l'empêchant en même temps d'effectuer ses montées pour créer le surnombre dans le camps adverse. La roja se heurta également à une équipe bien positionnée pour réduire les possibilités de passes.

L'Allemagne donnait alors l'impression d'avoir le match en main et manifestait l'envie de retourner à Berlin en vainqueur.

Mais l'Espagne ne l'entendait pas de cette oreille et Silva vint se placer sur le flanc pour aider Ramos et contrer les montées de Lahm. Le ballon circulait dans les pieds des "sang et or" qui attendaient une fausse note de l'orchestre pour distiller des passes à Torres esseulé en attaque en l'absence de David Villa.

Après avoir prévenu Lehmann en trouvant le poteau sur une première occasion, le "kid" de Liverpool mit son équipe aux commandes du match à la 33ème minute. Il prit d'abord Lahm de vitesse pour ensuite piquer son ballon au dessus du portier allemand qui fonçait vers lui.

La symphonie céda sa place au flamenco devenu maitre du jeu. L'Allemagne eut cependant une ou deux autres occasions sur phase arrêtée avant que le chef d'orchestre italien ne renvoie tout le monde en coulisse.



Le deuxième acte était plus mouvementé, Jansen, décevant depuis le début du tournoi, prit la place de Lahm sans doute épuisé par Silva. Quelques minutes plus tard, Low changea le dispositif de ses musiciens en remplaçant Hitzlsperger, milieu récupérateur, par Kuranyi, un attaquant et transforma ainsi son 4-2-3-1 si précieux depuis l'affrontement contre le Portugal en 4-4-2.

Cette nouvelle organisation redonna de la voix aux ténors allemands qui reprirent le dessus pendant une dizaine de minutes seulement. Car Aragones, ne l'entendant pas de cette oreille, sortit Fabregas au profit de Xabi Alonso.

La suite du match fut à nouveau dictée par les espagnols qui eurent plusieurs opportunités de réduire leurs adversaires au silence grâce aux mauvais positionnements de la défense germanique. La mannschaft frustrée par son impuissance commit plusieurs fautes. La plus douloureuse pour eux eut lieu à quelques minutes de la fin du match suite à une charge de Gomez, monté au jeu peu de temps avant, sur un défenseur espagnol qui permit à Schweinsteiger de se dégager et d'offrir un ultime face à face entre Gomez et Canizares.

L'Espagne remporte donc son second trophée et nous laisse entrevoir un avenir radieux pour eux, tandis que l'Allemagne doit se contenter de la seconde place après avoir fini troisième sur ses terres en 2006. Qui sait, peut-être accèdera-t-elle à la plus haute marche du podium dans deux ans.

(Crédits photos: http://fr.euro2008.uefa.com/)

 

Euro 2008 : Le bilan



Le tournoi touche à sa fin et l'heure des bilans est arrivée. Nous avons eu un Euro propre et avec beaucoup de Fair-play. Je l'ai cependant trouvé moins spectaculaire que les précédents. Ce tournoi nous a également offert de belles surprises avec la Russie qui sera sans doute la révélation de l'année 2008 sur la scène du foot européen grâce à son parcours et sa nouvelle star Arshavin mais aussi à la victoire du Zenith Saint-Petersbourg en coupe de l'UEFA. Moins inattendue mais tout de même surprenante, la Turquie a confirmé qu'elle creusait progressivement sa place parmi les grandes nations du foot après sa troisième place au mondial asiatique de 2002.

Une fenêtre vers l'avenir s'est ouverte au cours de ces dernières semaines en nous montrant un soleil rayonnant pour l'Espagne, les Pays-bas et le Portugal promis à un bel avenir avec ses jeunes joueurs qui enflammeront les stades pendant longtemps encore. Mais elle nous montre aussi la fin des beaux jours pour les nations vieillissantes comme la France, la Suède et la République Tchèque, même s'ils ont quelques jeunes qui leur épargneront les pluies diluviennes.

Enfin, pour clôturer mon bilan, je vous soumets mon équipe type de cet euro.

 

Rechercher