Reprise de la Premier League: Présentation des favoris



Reconnue depuis plusieurs années comme étant l'un des championnats les plus relevés d'Europe et ayant placé trois équipes en demi-finales de la défunte Champion's League, la Premier League ouvre à nouveau ses portes pour sa 17ème édition.

Tenant du titre et avec dix sacres en seize saisons, Manchester United devrait livrer une bataille rude avec Chelsea son nouveau rival. L'année dernière, les joueurs d'Alex Ferguson dûrent attendre la dernière journée pour remporter le championnat.

Déjà auréolé d'un premier trophée après avoir remporté le Community Shield contre Portsmouth dimanche dernier, les mancunians se réjouissent d'avoir pu conserver leur vedette Cristiano Ronaldo, auteur de 42 buts la saison dernière toutes compétitions confondues. L'équipe a pratiquement conservé le même effectif et ne s'est séparée que de Pique parti à Barcelone. Ferguson espère cependant s'assurer les services d'un nouvel attaquant pour remplacer Ronaldo qui se remet toujours d'une opération à la cheville. Le renfort le plus probable devrait être Berbatov.

Privé de deux titres par Manchester la saison passée, le championnat et la ligue des champions, Chelsea aura probablement soif de vengeance cette année. En emmenant Deco et Bosingwa dans ses bagages, l'ancien sélectionneur du Portugal et du Brésil Luiz Felipe Scolari déclare que "si tout se passe bien, il n'y a aucune raison que Chelsea ne remporte pas toutes les compétitions auxquelles il prendra part". De plus, les blues bénéficieront d'un Nicolas Anelka en grande forme auteur de 4 buts face à l'AC Milan il y a deux semaines. Drogba quant à lui souffre d'un problème au genou et manquera le premier et peut-être le deuxième match de son équipe.

En proie à une pénurie de milieux de terrain avec les départs de Flamini à l'AC Milan, de Hleb au Barça et de Gilberto Silva au Panathinaïkos, Arsene Wenger ne disposera que de Fabregas, Rosicky et le fraichement arrivé de Marseille, Nasri comme joueurs d'expérience dans ce secteur. Si Arsenal ne recrute pas rapidement, des joueurs comme Song, qui dispute encore les JO, Denilson, Gibbs ou Ramsey pourraient avoir de lourdes responsabilités malgré leur manque de pratique. Des pistes telles que Xavi Alonso ou Michael Johnson de Manchester City ont été évoquées.

Du côté de Liverpool, l'arrivée de Robbie Keane ne sera sans doute pas suffisante pour se mêler à la lutte entre Manchester et Chelsea. Le joueur aura pour rôle d'épauler le champion d'Europe Fernando Torres et l'équipe reposera comme d'habitude sur Steven Gerrard. Outre le renfort de Robbie Keane, les arrivées de Philipp Degen (Borussia Dortmund), Andrea Dossena (Udinese), Cavaleri (Palmeiras), Emmanuel Mendy (Murcia Deportivo) et David Ngog (PSG) devront combler les départs de Kewell à Galatasaray, John Arne Riise à l'AS Roma, Le Tallec au Mans et Peter Crouch à Portsmouth.

Tottenham endossera vraisemblablement le rôle de principal outsider. Les Spurs ont dépensé près de 60 millions d'euros pour s'offrir le jeune croate Luka Modric (Dinamo Zagreb), David Bentley (Blackburn), Giovani dos Santos (FC Barcelone), Cesar Sanchez (Real Saragosse) et Heurelho Gomes (PSV Eindhoven). En ayant fait de bonnes prestations en matchs préparatoires, les joueurs de Juande Ramos devraient être en mesure de rivaliser avec Arsenal et Liverpool.

Programme de la première journée:

16/08:
Arsenal - West Bromwich Albion
West Ham - Wigan
Everton - Blackburn
Middlesbrough - Tottenham
Bolton - Stoke
Hull - Fulham
Sunderland - Liverpool

17/08:
Chelsea - Portsmouth
Aston Villa - Manchester City
Manchester United - Newcastle

(Source: Uefa.com, Fifa.com, premierleague.com; crédit photo: fifa.com)

 

Rédigé par Dadema à 18:10:00 dans

Marquez le premier but !

Reprise de la bundesliga: Présentation des favoris



Le championnat d'Allemagne reprend ce vendredi. Si le Bayern Munich, qui n'a recruté que Tim Borowski, reste le principal favori à sa propre succession. Il pourrait cependant trébucher face à des rivaux qui ont revus leurs ambitions à la hausse.

Jurgen Klinsmann, le nouvel entraineur des bavarois, devra par ailleurs se priver de plusieurs joueurs blessés. Willy Sagnol dont les blessures l'avaient déjà éloigné des terrains la saison dernière souffre à présent du tendon d'Achille, l'autre français du Bayern, Franck Ribery s'était blessé à la cheville pendant l'Euro 2008 et ne fera son retour qu'en septembre. Les autres blessés sont Demichelis, Butt et leur buteur Luca Toni qui ne devrait manquer que le premier match par contre.

Ceci devrait permettre à Podolski et Schweinsteiger de saisir leur chance et gagner une place de titulaire. Les deux joueurs avaient manifesté le souhait de quitter le club en raison du faible temps de jeu qui les attendait.

Le dauphin du champion, le Werder Bremen espère continuer sur sa lancée cette année et produire du football spectaculaire tout en se battant pour le titre. Au niveau des renforts, seuls l'autrichien Sebastian Prödl, le défenseur suédois Niklas Anderson et le jeune bosniaque Said Huseinovic, un attaquant vif, complètent un effectif allégé par les départs de Tim Borowski (Bayern), Patrick Owomoyela (Borussia Dortmund), Pierre Wome (Köln), Ivan Klasnic (Nantes) et l'espoir portugais Amaury Bischoff parti à Arsenal. Notons également que le brésilien Diego est toujours à Pékin. Ils espèrent aussi recruter un autre attaquant.

A la plus petite marche du podium la saison dernière, Schalke 04 court après un titre de champion depuis 1958. Leur nouvel entraineur hollandais Fred Rutten a ramené avec lui deux vedettes du championnat néerlandais. L'ancien joueur de Genk, Orlando Engelaar et l'attaquant péruvien Jefferson Farfàn. Malheureusement, ce dernier s'est blessé à l'épaule contre l'Atletico Madrid et sera absent pour au moins un mois. A l'instar du Werder, Schalke est privé de son brésilien Rafinha.

Orphelin de Rafael Van Der Vaart parti au Real Madrid, Hambourg sera sans doute un cran en dessous cette saison. L'équipe qui a fait le forcing pour récupérer Vincent Kompany avant le lancement de la saison, visera au minimum cette saison une place qualificative pour la coupe UEFA.

Cinquième à la fin du précédent championnat, le VFL Wolfsburg a dépensé près de 25 millions d'euros pour se donner les moyens de faire mieux cette saison. En plus de s'offrir les deux champions du monde italiens Cristian Zaccardo et Andrea Barzagli ainsi que Zvjezdan Misimovic de Nuremberg, l'équipe a aussi engagé de façon permanente le milieu de terrain Christian Gentner jusqu'alors emprunté au VFB Stuttgart. L'entraineur Felix Magath a également fait revenir son jeune espoir de 18 ans, Kevin Wolze qui s'était illustré lors de la dernière coupe du monde des moins de 17 ans.

Du côté des autres outsiders, Stuttgart, Leverkusen, Dortmund mais aussi l'Eintracht Francfort, le Hertha Berlin, Bochum et Hanovre 96 convoiteront également une place européenne.

Programme de la première journée:

15/08:
Bayern Munich - Hambourg
16/08:
Bielefeld - Werder Brême
Wolfsburg - Cologne
Energie Cottbus - 1899 Hoffenheim
Schalke 04 - Hanovre
Bayer Leverkusen - Borussia Dortmund
Karlsruhe - Bochum
17/08:
Francfort - Hertha Berlin
Monchengladbach - Stuttgart

(Source: UEFA.com; crédit photo: sport24)

 

Rédigé par Dadema à 14:51:00 dans

Marquez le premier but !

Vandereycken dévoile sa sélection pour l'Allemagne



Alors que les jeunes sont en train d'écrire une des plus belles pages du football belge, leurs ainés s'apprêtent à affronter l'Allemagne vice championne d'Europe.

Le sélectionneur belge a révélé hier le nom des 22 joueurs qui se déplaceront à Nuremberg mercredi prochain. Privé de ses jeunes talents, René Vandereycken a misé sur l'expérience et en a profité pour ressortir d'anciens internationaux jusqu'à maintenant bloqués par l'explosion des jeunes.

Nous nous attendions également à y retrouver Fellaini et Kompany, tous deux contraints de quitter leurs copains aux JO en raison des impératifs de leurs clubs. Si le premier nommé y figure effectivement, le second a simplement été écarté.

"La personne de Vincent en particulier, et le cas Kompany en général, auraient été les seuls sujets à l'ordre du jour, y compris du côté allemand, au détriment de l'intérêt de cette partie, qui serait passé au 3ème plan !", déclare le sélectionneur à son sujet. "Il doit d'abord retrouver la sérénité, et surtout sa place, dans son club. Je crois qu'il l'a bien compris lorsque je l'ai contacté à ce propos. J'espère pour lui que les choses se tasseront rapidement, et qu'il jouera déjà vendredi au Bayern Munich, ou le match suivant à Karslruhe...".

Voilà qui constitue un nouveau coup dur pour l'ancien défenseur d'Anderlecht qui espérait être repris pour ce match amical.

Par ailleurs, vu que la plupart des jeunes internationaux sont encore en Chine, ce match ne constitue pas une véritable préparation pour les matchs de qualification pour la Coupe du monde 2010. Il aurait pu permettre à Mémé Tchite de faire ses débuts chez les diables mais ce dernier avait oublié un document en Espagne lorsqu'il était venu chercher son passeport.

Lors de leur dernier match contre la mannshaft, la Belgique s'était inclinée sur le score de 3-0.

Voici la liste des sélectionnés belges et allemands :

Gardiens : Olivier Renard (FC Malinois), Stijn Stijnen (FC Brugeois), Brian Vandenbussche (Heerenveen/P-B).

Défenseurs : Filip Daems (Moenchengladbach/All), Mark De Man (Roda/P-B), Guillaume Gillet (Anderlecht), Carl Hoefkens (West Brom Albion/Ang), Gil Swerts (AZ Alkmaar/P-B), Daniel Van Buyten (Bayern Munich/All), Jelle Van Damme (Anderlecht).

Milieux de terrain : Thomas Buffel (Cercle), Steven Defour (Standard), Marouane Fellaini (Standard), Bart Goor (Anderlecht), Gaby Mudingayi (Bologne /Ita), Timmy Simons (PSV/P-B), Axel Witsel (Standard).

Attaquants : Tom De Sutter (Cercle), Stein Huysegems (Twente/P-B), Mbo Mpenza (Larissa/Grè), Wesley Sonck (FC Brugeois), Kevin Vandenbergh (GBA).

L'Allemagne:

Gardiens : René Adler (Bayer Leverkusen), Robert Enke (Hanovre).

Défense : Christoph Metzelder (Real Madrid/Esp), Philipp Lahm (Bayern Munich), Marcell Jansen (Bayern Munich), Clemens Fritz (Werder Brême), Serdar Tasci (Stuttgart), Heiko Westermann (Schalke 04).

Milieux : Michael Ballack (Chelsea/Ang), Thomas Hitzlsperger (Stuttgart), Simon Rolfes (Bayer Leverkusen), Torsten Frings (Werder Brême), Bastian Schweinsteiger (Bayern Munich), Piotr Trochowski (Hambourg), Jermaine Jones (Schalke 04), Marko Marin (Mönchengladbach), Lukas Podolski (Bayern Munich).

Attaquants : Miroslav Klose (Bayern Munich), Mario Gomez (Stuttgart), Kevin Kuranyi (Schalke 04), Patrick Helmes (Bayer Leverkusen).

(Source DHNet.be; crédit photo: demorgen.be)

 

Rédigé par Dadema à 14:34:00 dans

Marquez le premier but !

Le Standard a tenu tête à Liverpool



Le Standard est passé à côté de l'exploit hier contre Liverpool. La victoire leur tendait les bras pour les attirer vers le paradis mais ils n'ont pu en profiter. Désormais c'est l'enfer d'Anfield Road qui les attend.

Personne n'aurait été surpris de voir les Reds s'assurer leur qualification pour la phase des poules dès le match aller à Sclessin. Mais la beauté du football réside dans l'incertitude qui l'anime.

Depuis l'élimination d'Anderlecht au second tour, les liégeois ont le sort de tout un pays entre les pieds. Une absence de club belge en Ligue des Champions cette saison ferait chuter le coefficient UEFA du pays et rendrait l'accession à l'épreuve encore plus difficile pour les prochaines années.

Les "Rouches" en sont conscients et savaient qu'ils devaient jouer à leur meilleur niveau pour faire plier les quintuples champions d'Europe.

La confirmation est venue sur le terrain, sous les yeux de leur nouveau coéquipier Digào, le frère de Kàka prêté par l'AC Milan. Les liégeois entamèrent le match en fanfare et jouaient sans complexe. A la 6ème minute, Fellaini, revenu de Pékin pour aider ses coéquipiers, fut à deux doigts d'ouvrir la marque. En déviant un coup franc de Defour de la tête, il envoya la balle rebondir sur le poteau intérieur du but de Reina qui fut contraint de plonger pour la repousser avant qu'elle ne franchisse la ligne. Le ballon avait flirté le long de celle-ci, la franchissant légèrement mais pas entièrement selon l'arbitre.

Cette opportunité donna de la confiance aux Rouches qui bénéficieront quelques minutes plus tard d'un penalty pour une faute de main de Dossena qui semblait pourtant avoir eu lieu hors du rectangle. Malheureusement, Dante manqua sa frappe et projeta le ballon sur Reina.

Le capitaine des Reds, Carragher sentait le danger croître et s'empressa de sermonner ses coéquipiers afin qu'ils reprennent le dessus.

La première mi-temps se termina sur un rythme plus modéré avec un coup de Xabi Alonso envoyé au-dessus du cadre pour seule véritable opportunité du côté de Liverpool.

Au retour des vestiaires, le Standard eut un peu de difficulté à conserver le ballon mais restaient bien positionnés en défense tout en se créant de nouvelles occasions d'ouvrir la marque. Grâce notamment à De Camargo qui frôla à deux reprises le but du portier de Liverpool.

A la fin du match, les joueurs du Standard étaient à la fois satisfaits et déçus. Si le 0-0 à domicile constituait un bon résultat face à un grand d'Europe, il aurait certainement pu passer à l'avantage du Standard. Néanmoins, comme l'a déclaré Fellaini, les Rouches ont prouvé qu'ils avaient leur place en Ligue des Champions.

Mais la vérité d'un jour n'est pas celle du lendemain et le match retour à Anfield Road dans deux semaines sera très difficile.

Les autres résultats des matchs allers du troisième tour préliminaire:

Fiorentina - Slavia Prague : 2-0
Sparta Prague - Panathinaïkos : 1-2
Juventus - Artmedia : 4-0
Spartak Moscou - Dynamo Kiev : 1-4
Levski Sofia - BATE Borisov : 0-1
Shaktar - Dinamo Zagreb : 2-0
Anorthosis - Olympiakos : 3-0
Aalborg - Kaunas : 2-0
Galatasaray - Steaua Bucarest : 2-2
Brann Bergen - Marseille : 0-1
Schalke04 - Atletico Madrid : 1-0
FC Twente - Arsenal : 0-2
Partizan - Fenerbahçe : 2-2
Guimaraes - Bâle : 0-0
FC Barcelona - Wisla Cracovie : 4-0

(Crédit photo: Daily mirror)

 

J-O: Les diablotins en quarts de finale




A la veille du tournoi, l'objectif des diablotins était d'atteindre les quarts de finale. Trois matchs plus tard, la Belgique s'apprête à affronter l'Italie avec la fierté du devoir accompli grâce à leur victoire 1-0 contre la Nouvelle-Zélande.

Après avoir entamé leur tournoi par une défaite face au Brésil malgré une prestation convaincante, la Belgique n'avait plus que deux rencontres pour s'offrir les quarts de finale. Le prochain adversaire étant la Chine.

Aussi bien organisés qu'au premier match, les diablotins n'eurent aucun mal à s'imposer contre le pays organisateur pendant que leur autre concurrent, la Nouvelle-Zélande, recevait une leçon de football à la sauce brésilienne.

Forte de cette victoire, la Belgique pouvait se contenter d'un partage pour leur dernier match contre les néo-zélandais vu le peu de chances qu'avait la Chine de battre le favoris du groupe avec trois buts d'écart.

La rencontre commença sur un rythme calme et les joueurs belges contrôlaient le match en s'installant dans le camps adverse. Thomas Vermaelen offrit la première occasion aux siens en envoyant un tir tendu au dessus du but à la 29ème minute.

Il ne faudra ensuite attendre que 5 minutes pour voir la Belgique ouvrir la marque sur un coup de coin de De Mul propulsé de la tête par Faris Haroun. Le médian gauche du FC Séville était percutant sur son flanc et nous fit plusieurs fois profiter de sa technique.

Au retour des vestiaires, les néo-zélandais se virent réduis à dix suite à une intervention musclée sur Vermaelen. Les belges allaient une fois de plus terminer le match en supériorité numérique.

La suite de la rencontre allait plonger Loghan Bailly dans l'inactivité forcée tant son équipe prenait possession de la moitié de terrain adverse pour arracher un second but qui les mettrait définitivement à l'abri. Les belges se créèrent ainsi plusieurs occasions dont deux tirs à distance que la transversale écarta par malchance mais les joueurs ne parviendront pas à doubler la marque.

Dans l'autre rencontre, la Chine, privée de deux joueurs importants exclus lors du match face aux belges, n'a pas été en mesure de résister contre le Brésil et s'est inclinée sur le score de 3-0.

La Belgique termine donc ce premier tour à la deuxième place avec 6 points derrière le Brésil. Ils tenteront de décrocher ce samedi un billet pour les demi-finales contre des italiens peu convaincants face au Cameroun et visiblement fatigués.

La Fifa a par ailleurs donné son accord à la Belgique pour remplacer Fellaini et Kompany.

Programme des quarts de finale:

Nigeria - Côte d'Ivoire
Italie - Belgique
Argentine - Pays-Bas
Brésil - Cameroun

(Crédit photo: lesoir.be)

 

Rédigé par Dadema à 17:02:00 dans

Marquez le premier but !

Présentation des matchs allers du 3ème tour préliminaire de la Champion's League



Dernière étape avant la phase des poules et la promesse d'importantes entrées d'argent, le troisième tour préliminaire de la Champion's League marque le début de la compétition européenne pour plusieurs grosses cylindrées du continent.

La Fiorentina d'Adrian Mutu a déjà ouvert le bal ce mardi soir en recevant le Slavia Prague. En ouvrant la marque à la 3ème minute sur un coup franc d'Adrian Mutu, la Viola prit la direction du match. Un autre but à la 57 ème minute de l'ancien milanais Gilardino mettra les italiens dans une position favorable pour le match retour. Désormais, les tchèques devront inscrire au moins trois buts et conserver leurs filets vierges au match retour s'ils veulent éviter d'être renvoyés en coupe UEFA.

L'autre équipe de Prague, le Sparta aura aussi une lourde tâche ce soir en recevant les grecs du Panathinaïkos. Les statistiques seront du côté des joueurs d'Athènes qui ont gagné six de leur sept confrontations contre des équipes tchèques. Cependant, le Sparta a déjà repris la compétition nationale et semble être en forme alors que le Panathinaïkos, qui a battu Charleroi sur le score de 5-1 en match amical, pourrait être en manque de rythme.

Outre le Panathinaïkos, l'Olympiakos sera le second représentant grec de ce troisième tour. Ces derniers se déplacent chez leurs voisins chypriotes, l'Anorthosis Famagusta qui se sont renforcés avec l'ancien madrilène Sàvio et le grec Dellas.

Nous aurons également droit au duel des deux anciens ténors du championnat d'ex-Union soviétique. Le Spartak Moscou, qui pourrait être privé de son milieu de terrain Pavlenko, recevra le Dynamo Kiev à 18 heures. Les russes pourront toutefois compter sur l'apport offensif d'une des révélations de l'Euro 2008, Roman Pavlyuchenko.

Les tombeurs du Sporting d'Anderlecht, le BATE Borisov a profité du statut de tête de série qu'avait Anderlecht pour éviter un adversaire de haut niveau. Bien que le Levski Sofia ne soit pas à prendre à la légère, les bulgares devront corriger leur faux pas en ouverture de championnat face à des biélorusses débordants de confiance qui restent sur une série de 17 matches sans défaite, toutes compétitions confondues.

Autre invité surprise, le FBK Kaunas, qui a éliminé le Glasgow Rangers au tour précédent, rencontrera l'Aalborg BK. Les danois ont à cœur de devenir la première équipe du pays à atteindre les poules de la Champion's League pour la deuxième fois et compteront sur leur recrue polonaise de Southampton, Saganowski pour y parvenir.

Quarts de finalistes la saison dernière, les turcs de Fenerbahçe espèrent faire mieux cette année. Pour ce faire, la nouvelle équipe de Luis Aragonés devra d'abord passer l'écueil du Partizan Belgrade. Il y a un an, le Fenerbahçe avait privé Anderlecht de Champion's League.

L'autre représentant turc: le Galatasaray, ancien vainqueur de la Coupe UEFA devra se passer de plusieurs joueurs blessés pour accueillir les roumains du Steaua Bucarest.

Viennent ensuite les grands noms de ce tour préliminaire. La Juventus, absente de la Ligue des Champions depuis 2006, s'ouvre à nouveau les chemins de l'Europe après sa descente en série B. Troisième à la fin du précédent championnat italien, les bianconeris devraient facilement se défaire du champion de Slovaquie, le FC Artmedia.

De même pour le FC Barcelone qui recevra la visite des polonais du Wisla Cracovie. Privés de Lionel Messi, parti aux jeux olympiques, les catalans auront tout de même fière allure avec notamment le camerounais Samuel Eto'o qui a regagné la confiance de l'entraineur Guardiola. L'équipe se présentera sous un nouveau visage cette saison en raison de son activité sur le marché des transferts. Gerard Picqué, Daniel Alves, Martin Caceres, Hleb et Seydou Keita sont en effet venus renforcer les blaugrana. De leur côté, les polonais devront se passer de leur milieu de terrain brésilien Cléber.

Robin Van Persie, le gunner d'Arsenal, accompagnera son équipe dans son pays natal pour y affronter le FC Twente.Le club hollandais pourrait faire ses premiers pas en Ligue des Champions s'ils parviennent à se qualifier. Ils seront emmenés par l'ancien sélectionneur anglais, Steve McClaren qui semble croire en leurs chances de qualification malgré le départ d'Engelaar et se réjouit de pouvoir retourner à Londres.

Sans aucun doute l'affiche de ce troisième tour, les allemands de Schalke04 seront opposés à l'Atletico Madrid. Les deux équipes ont préparé leur saison en misant sur une qualification pour la Ligue des Champions. L'une d'elles sera donc condamnée à revoir ses ambitions à la baisse au lendemain de ces deux rencontres. En attendant, les allemands devront se passer de Rafinha et Neuer tandis que les madrilènes seront privés de l'argentin Sergio Aguero.

Le dernier espoir d'avoir un représentant belge dans cette épreuve, repose sur les liégeois du Standard. Les "Rouches" auront la lourde tâche de se mesurer au quintuple vainqueur de la Ligue des Champions. "Dire qu'il s'agit d'une mission impossible serait humiliant pour mes joueurs. Mais il faut convenir que la mission est... lourde.", déclare leur entraineur Lazslo Boloni. De plus, le Standard risque de payer leur manque d'expérience en coupe d'Europe face à des Reds de Liverpool habitués. De son côté, Rafael Benitez se veut toutefois prudent vis à vis de leur adversaire et demande à ses vedettes de la Premier League de rester méfiants face à l'équipe belge.

Auteurs d'un spectaculaire 4-4 ce week-end pour le lancement du championnat de France, l'Olympique de Marseille aura l'opportunité de mettre le feu aux filets norvégiens de Brann Bergen. Mais ils devront veiller à préserver les leurs. Brann est actuellement en pleine crise et occupe la 14ème place de leur championnat national. Cependant, Eric Gerets, l'entraineur de l'OM souligne le talent de leur adversaire qui possède plusieurs individualités intéressantes.

Enfin, l'ancien entraineur de Tottenham, Christian Gross se rendra avec son équipe suisse du FC Bâle chez les portugais de Guimaraes.

(Source: Uefa.com; crédit photo: sports-pronostics.com)

 

Kompany laché par l'Union belge



Il y a deux jours, le défenseur belge nous offrait un très bel exemple de patriotisme. Aujourd'hui, il se voit contraint de revenir sur sa décision à cause d'une union belge privilégiant son compte bancaire au désir d'un joueur loyal d'offrir une aventure sportive inoubliable à son pays.

"J'ai décidé la nuit dernière en Chine, tard dimanche soir en Allemagne, de rester avec l'équipe aux JO alors qu'Hambourg me demandait de rentrer en Allemagne. Ce fut une décision très difficile à prendre, et sans doute lourde de conséquences. Je l'assumerai. Dans la vie, il faut parfois prendre des décisions surtout si l'on trouve qu'elles sont justes. J'ai commencé une aventure, ici, je veux aller au bout et ne pas abandonner mes copains. Ce ne sera pas la guerre avec Hambourg. Je me suis expliqué. On a eu une discussion en interne dont je ne peux divulguer la teneur." déclara Kompany avant de prendre l'avion avec ses coéquipiers pour se rendre à Shanghaï.

"Les risques sont gros au niveau juridique, mais c'est le seul choix que je pouvais poser. Cela n'aurait rimé à rien de rentrer maintenant, dans quel état aurais-je été vendredi contre le Bayern, pour m'asseoir sans doute sur le banc. Je suis à 100% dans le match contre la Nouvelle-Zélande, désormais...",ajouta-t-il.

Ces paroles furent rapidement confirmées lorsque son club Hambourg fit savoir qu'il envisagerait une poursuite juridique si son joueur ne revenait pas. Mais l'ancien joueur d'Anderlecht était prêt à l'assumer. D'autant qu'il jouissait du soutien du CIO, de la FIFA et de l'Union belge. Mais, face à ce risque d'amende importante, voilà que les occupants de la maison de verre prouvèrent qu'ils n'avaient pas autant de caractère que leur jeune joueur.

Alors que des joueurs comme Rafinha, Diego et Messi bénéficiaient de l'appui de leur fédération, celle de notre petit pays s'empressa de se libérer de toute responsabilité en déclarant dans un communiqué: "Le joueur a décidé unilatéralement et de sa propre initiative personnelle de rester...". Ce qui nous laisse une nouvelle fois douter des réelles motivations de l'Union belge. Lorsque deux nations affichent clairement leurs ambitions de décrocher une médaille d'or en protégeant ses joueurs, la nôtre préfère, quant à elle, préserver ses finances.

"Le club était dans son droit et il aurait mis sa menace à exécution. Pour l'équipe nationale A, la Fédération peut suspendre un joueur pendant six jours si le club ne le libère pas pour un match. Hambourg avait de grandes chances de pouvoir faire la même chose dans cette situation", entendrons-nous du côté de la Fédération. Mais ces derniers redoutaient avant tout de devoir payer une amende ou un dédommagement en cas de blessure du joueur.

Suite à cette rétraction, Vincent Kompany n'avait d'autre choix que de quitter ses copains. "Je suis très triste de quitter mes équipiers, mais puisque je n'ai pas le soutien d'Hambourg et de l'Union belge, je dois quand même partir...", avoua-t-il après avoir été averti de la position de sa fédération.

Finalement, après avoir raté son vol de ce mardi matin pour Francfort en oubliant son passeport, il partira ce soir pour Munich vraisemblablement déçu par la tournure des évènements.

"Il est en effet vraiment dommage de devoir laisser tomber son pays en cours de compétition; mais d'un autre côté, je dois aussi déplorer le manque total de soutien de la fédération..."

(Source: DHNet.be; crédit photo: Belga)

 

Rédigé par Dadema à 14:43:00 dans

Marquez le premier but !

Chelsea fait les yeux doux à Kaka



Selon le quotidien anglais The Observer, Chelsea serait sur le point de faire une offre record à l'AC Milan pour s'octroyer leur milieu de terrain brésilien Kaka. Le montant évoqué serait de 100 millions d'euros.

Vexé dernièrement par le refus de ses dirigeants de le laisser partir aux jeux olympiques qui avaient pourtant donné leur accord à Ronaldinho, le ballon d'or 2007 serait très enthousiaste à l'idée de rejoindre les blues. Alors qu'il clamait encore sa loyauté aux lombards il y a quelques semaines. Il y retrouverait par la même occasion Scolari qui l'avait lancé en équipe nationale lors du mondial 2002.

"J'ai parlé à Kaka. Nous savons que les deux clubs sont en discussions au sujet du transfert, mais ils ne sont pas encore parvenus à un accord. Kaka attend un accord entre les deux clubs puis il commencera à négocier avec Chelsea." a déclaré Diogo Kotscho, l'agent du meneur de jeu brésilien à la presse anglaise. "Chelsea est le club où il faut être aujourd'hui. Ils batissent une équipe pour tout gagner".

De leur côté, les lombards avaient déjà repoussé une offre du Real Madrid s'élevant à 90 millions d'euros, montrant alors leur désir de conserver leurs meilleurs joueurs. Cependant, devant faire face à des problèmes financiers, il se pourrait cette fois que Milan accepte de céder son joueur. Etant donné qu'ils n'ont pas pu se qualifier pour la ligue des champions cette année, les rossoneri ont du revoir leur budget à la baisse et sont à la recherche d'un nouvel attaquant.

De plus, ils possèdent en la personne de Ronaldinho, un remplacant de luxe si Kaka venait à partir et cet argent leur donnerait de sérieux arguments pour enrôler le gunner Adebayor.

Ce transfert satisferait donc tout le monde, Kaka, encore sous contrat jusqu'en 2012, pourrait recevoir en plus d'un salaire revu à la hausse une prime de transfert s'élevant à 15 millions d'euros.

(Crédit photo: lepoint.fr)

 

J-O: La Belgique sur la voie des quarts



Face à des chinois trop faibles techniquement et avec une condition physique insuffisante, les diablotins se sont aisément imposés grâce à une organisation sans faille qui devrait inspirer leurs ainés.

Rapidement mise aux commandes du match avec un but de Dembele, la Belgique a géré le reste de la rencontre en n'offrant que très peu de solution aux chinois qui voulaient pourtant briller devant un public complètement acquis à leur cause.

Le portier belge, Bailly fut dès lors rarement mis en danger mais resta tout de même concentré pour avorter les quelques occasions chinoise avec sérénité.

La Chine réduite à 10 à l'heure de jeu puis à 9 peu avant la fin du match terminera la rencontre à bout de souffle et Mirallas en profitera quelques minutes plus tard pour doubler l'avantage de son équipe.

Avec ces 3 points mérités, la Belgique s'installe en bonne position pour se qualifier et ainsi rejoindre le Brésil au tour suivant. Mais avant, il leur faudra au mieux gagner contre la Nouvelle-Zélande, défaite 5-0 contre les auriverde, pour leur dernier match de poule qui aura lieu ce mercredi à 13h45.

(Crédit photo: rtlinfo.be)

 

Rédigé par Dadema à 20:16:00 dans

Marquez le premier but !

Ligue 1: une première journée spectaculaire



La première journée de Ligue1 a tenu ses promesses. Il y a eu du spectacle, des rebondissements et des buts (21 en 9 matchs).

Bordeaux s'est fait peur face à Caen qui menait 0-1 à la mi-temps et qui semblait gérer le match avant que Gourcuff à la 53 ème puis Cavenaghi à la 81ème n'inversent la tendance pour finalement offrir la victoire à leur équipe.

De son côté, l'OM a montré que ses attaquants étaient efficaces mais n'a pas été capable de conserver son avantage de deux buts en seconde période. En revenant des vestiaires alors que le score affichait 1-3 pour eux, les marseillais ont perdu le contrôle du match mais gardèrent toutefois un avantage d'une unité jusqu'à la 89ème minute où Rennes revint à 3-3 et lança en même temps l'amorce d'une fin de match spectaculaire car l'OM reprendra aussitôt l'avantage et sera à nouveau rejoint à quelques secondes du coup de sifflet final.

En revanche, le PSG n'a pas été capable de faire la différence face à Monaco et entâme son championnat par une défaite 0-1.

Après un samedi de foot aussi riche, espérons maintenant que le match de ce soir qui opposera Lyon à Toulouse cloturera cette journée avec autant de spectacle.

Résultats de la première journée:

AJ Auxerre - FC Nantes 2-1
Girondins de Bordeaux - SM Caen 2-1
Le Havre - OGC Nice 1-0
Le Mans - FC Lorient 0-1
AS Monace - Paris S.G. 1-0
AS Nancy - Lille OSC 0-0
Stade Rennais - Olympique Marseille 4-4
Sochaux - Grenoble 1-2
Valenciennes - AS Saint-Etienne 1-0
Lyon - Toulouse FC dimanche 21h


(Crédit photo: lfp.fr)

 

Rédigé par Dadema à 20:00:00 dans

Marquez le premier but !

Anderlecht poursuit sur sa lancée



Les mauves ont confirmé hier soir en Supercoupe ce qu'ils avaient déjà montré lors de leurs deux précédentes rencontres. Les bruxellois se sont fait logiquement battre par le Standard sur le score de trois buts à un.

Chaque année, la Supercoupe de Belgique qui annonce le lancement de la nouvelle saison, se déroule dans une ambiance festive et dans un état d'esprit léger. Il aurait du en être de même hier soir à Sclessin sauf que les anderlechtois avaient encore leur élimination précoce de la coupe d'Europe en tête et savaient qu'une nouvelle contre performance les plongerait un peu plus dans le doute.

Les supporters mauves étaient nombreux à espérer un sursaut d'orgueil de la part de leur équipe mais on ne guérit pas d'un rhume en 3 jours et Anderlecht a affiché les mêmes lacunes que face aux biélorusses. Complètement à la ramasse sur phase arrêtée qui est en plus l'un des points forts des rouches, Anderlecht était déjà mené 2-0 alors qu'ils n'étaient pas encore entrés dans le match. Un retard difficile à rattraper quand on sait que le Sporting n'a pas d'attaquant de pointe et que tous les espoirs de buts reposent sur deux jeunes attaquants de 20 ans. Leur unique but résulte d'ailleurs d'un penalty converti par Suarez.

C'est donc face à un Sporting en manque de confiance et fragile en défense (7 buts en 3 matchs) que le Standard a remporté son premier trophée de la saison. Les liégeois peuvent désormais aborder le match contre Liverpool dans de bonnes dispositions. Et Anderlecht n'a plus qu'une semaine avant la reprise du championnat pour se refaire une santé. La compétition commencera pour eux par un déplacement difficile au Cercle de Bruges.

(Crédit photo: rsca.be)

 

Rédigé par Dadema à 15:58:00 dans

Marquez le premier but !

Rechercher