Beckham veut revenir en Premier League



David Beckham veut revenir en Premier League. C'est en tout cas ce que révèle The Telegraph ce vendredi. Le joueur le mieux payé du monde grâce à sa multitude de contrat, aurait manifesté le souhait d'évoluer à nouveau dans un club de haut niveau.

Sous contrat jusqu'en 2011 avec l'équipe de Los Angeles Galaxy, David Beckham espère obtenir la permission de son club de rejoindre la Premier League. Âgé de 33 ans, l'ex-joueur du Real Madrid et de Manchester United a besoin d'évoluer dans une équipe de haut niveau s'il veut battre le record de l'ancien capitaine Bobby Moore, champion du monde avec l'Angleterre en 1966, qui totalise 108 sélections. Monté au jeu contre le Belarus samedi dernier, Beckham en compte quant à lui 107.

Son club de LA, n'a pas réussi à se qualifier pour les play-offs de la compétition américaine et leur saison pourrait déjà se terminer dans deux semaines. Outre deux rencontres amicales en Nouvelle-Zélande et en Australie prévues lors d'un tournoi en décembre prochain, le joueur anglais risquerait de ne plus jouer jusqu'en avril prochain. Ce qui l'éloignerait de la sélection de Capello au moins jusque là.

Il a donc demandé à ses représentants d'entrer en contact avec Arsenal pour qu'il puisse à nouveau s'entrainer avec l'équipe londonienne. Pour rappel, Beckham s'était déjà entrainé avec eux en janvier dernier. Il espère également avoir l'opportunité de rejoindre un club de Premier League et pouvoir disputer la rencontre amicale de l'Angleterre contre l'Allemagne le 19 novembre prochain.

"Il y a beaucoup plus de sérieux dans l'équipe d'Angleterre et ça paye", déclare Beckham au Telegraph. " C'est agréable de faire partie d'une équipe aussi confiante."

"Dans cette équipe d'Angleterre, nous avons des joueurs qui sont parmi les meilleurs en Europe, voire du monde."

Crédit photo: Getty Images.

 

Rédigé par Dadema à 18:22:00 dans

Marquez le premier but !

Un Barça à la sauce américaine?



Barcelone aux Etats-Unis? Si l'on en croit le quotidien espagnol Marca, les Catalans envisageraient de créer une équipe qui integrerait la compétition américaine.

Le présidant du Barça, Joan Laporta devrait prochainement se rendre à Miami pour présenter son projet. Les Blaugrana seront en concurrence avec Portland, Montréal et Las Vegas pour obtenir une des deux places que la Major League Soccer a décidé d'octroyer dans sa première division.

Si ce projet venait à se concrétiser, le FC Barcelone, installerait une équipe en Floride au sud-est des USA où la population est majoritairement hispanique. Le club serait ainsi le premier d'une longue liste à s'exporter outre-Atlantique tant le marché y est lucratif.

Le nom et le logo du futur club ne sont pas encore connus. Pourquoi pas les "American Bluegarnets" (traduction anglaise de "Blaugrana").

Crédit photo: e-architect.co.u

 

Rédigé par Dadema à 17:15:00 dans

Marquez le premier but !

CM 2010: vidéos des principaux matchs

Belgique 1 - 2 Espagne : La vidéo des buts (Sonck, Iniesta et Villa)

Allemagne 1 - 0 Pays de Galles : La vidéo du but de Trochowski

Italie 2 - 1 Montenegro : La vidéo du résumé (Doublé d’Aquilani et but de Vucinic)

Biélorussie 1 - 3 Angleterre : La vidéo des buts (Sitko, Gerrard et doublé de Rooney)































 

CM2010 : La Belgique méritait mieux



La Belgique a manqué de justesse le point du partage face à l'Espagne en encaissant le but de la défaite dans les arrêts de jeu. La Roja réalise ainsi un sans faute avec un douze sur douze au même titre que l'Angleterre qui s'est imposée 1-3 en Biélorussie. L'Allemagne et l'Italie ont également empoché les trois points.


Il y avait longtemps que la Belgique n'avait plus fait vibrer ses supporters. Ce mercredi soir, sous les yeux de 46.000 spectateurs, les Diables ont mené la vie dure aux champions d'Europe.

C'est pourtant l'Espagne qui s'appropriait la première occasion de la rencontre. Après une minute de jeu, Torres envoyait une lourde frappe depuis les 30mètres que Stijnen ne pouvait que repousser. Villa essayait d'en profiter mais le portier des Diables, fraichement papa d'une petite fille, s'emparait du ballon. Quelques minutes après, l'attaquant de Valence tentait sa chance mais sa frappe était contrée.

La Belgique réagissait à la 7ème minute en obtenant un coup de coin. Le ballon était prolongé de la tête dans les pieds de Vincent Kompany de l'autre côté du rectangle qui se défaisait joliment de son opposant avant de centrer. Sonck le détournait victorieusement de la tête dans le filet latéral et mettait ainsi fin aux 710 minutes d'invincibilité de Casillas. Les Diables héritaient d'une autre occasion au quart d'heure avec une belle retournée de Witsel dans le rectangle qui passait de peu à côté du cadre espagnol.

Peu avant, Torres s'était blessé sur une occasion de la Roja et était contraint de quitter le terrain. Fabregas qui avait oublié son maillot dans les vestiaires, le remplaçait avec deux minutes de retard. La Belgique avait également dû se passer de son jeune attaquant vedette Moussa Dembélé, gêné au genou pendant l'échauffement d'avant-match. Ce qui avait permis à Defour de débuter la rencontre.

A la 17ème minute, Villa, désormais seul en pointe, dribblait Stijnen en se décalant vers la droite. Heureusement pour les Belges, son centre en retrait trouvait le pied d'un défenseur qui éloignait le danger.

La rencontre était très animée et les deux gardiens étaient régulièrement sollicités. Sonck bénéficiait d'un coup franc aux abords du rectangle mais son envoi passait au dessus du but. Les Diables commencaient ensuite à reculer et subissaient le pressing des champions d'Europe et ce qui devait arriver arriva. Trop sûr de lui, Fellaini ratait une passe en retrait que Fabregas récupérait. Le Gunner glissait en profondeur pour Iniesta et le médian du Barça s'en allait dribbler Stijnen avec une feinte de frappe pour ensuite placer la balle au fond dans un angle très serré.

Malgré un envoi du gauche de Vertonghen capté par Casillas, la fin de la première période se déroulait devant le but belge.

Au retour des vestiaires, Filip Daems montait à la place de Van Buyten blessé au genou depuis le premier quart d'heure du match. Le défenseur de Mönchengladbach se positionnait à gauche et faisait glisser Vermaelen dans l'axe.

Les Diables réalisaient un quatrième quart d'heure de très haut niveau et portaient à plusieurs reprises le danger dans le camp espagnol. A la 52ème minute, Vanden Borre réalisait un grand pont sur son opposant et tentait ensuite de lober Casillas. Le cuir s'apprêtait à rentrer mais Puyol intervenait de justesse pour le dégager. Deux minutes plus tard, c'était au tour de Witsel de s'illustrer.

Vanden Borre multipliait les débordements sur son flanc droit faisant ainsi taire les critiques à son égard. Un autre ancien anderlechtois, Vincent Kompany, était également dans un grand soir en se montrant souvent décisif dans ses interventions défensives.

A la 64ème minute, Fellaini partait à la limite du hors jeu et se défaisait de Casillas pour ensuite envoyer la balle dans le but vide. Ramos annulait le hors-jeu d'un bon mètre mais le juge de ligne levait tout de même son drapeau. Après un penalty injustement accordé à la Turquie il y a quelques semaines, la Belgique était une nouvelle fois victime d'une erreur d'arbitrage sur cet hors-jeu inexistant. Cependant, Casillas avait vu le drapeau s'élever et n'aurait peut-être pas laissé Fellaini marquer si l'action s'était poursuivie.

Cette décision semblait avoir mis un coup au moral des Belges qui campaient désormais dans leur moitié de terrain. A une vingtaine de minutes du terme, Defour cédait sa place à Van Damme sans doute pour qu'il imite Vanden Borre de l'autre côté.

Del Bosque décidait à son tour de procéder à un remplacement et faisait monter Guiza à la place d'Iniesta pour les cinq dernières minutes. Trois minutes après, Vandereycken remplaçait Vanden Borre, probablement à bout de force par Guillaume Gillet. Ce dernier n'avait pas le temps d'entrer dans le match que Guiza le sollicitait déjà. L'Espagnol le devançait et centrait au second poteau pour Villa qui offrait la victoire à l'Espagne.

Malgré cette défaite imméritée, la Belgique reste dans la course grâce au nul vierge entre la Turquie et l'Estonie. La Bosnie-Herzégovine s'est quant à elle imposée 4-1 face à l'Arménie et vient se mêler à la lutte pour la seconde place.

Dans le groupe 4, l'Allemagne et la Russie ont tous les deux empoché les trois points. Un but de Trochowski à la 72ème minute a permis aux finalistes de l'Euro de s'imposer 1-0 contre le Pays de Galles. De son côté, la Russie a profité d'un but contre son camp de Pasanen à la 23ème minute et d'un autre de Lampi à la 65ème pour prendre l'avantage. Arshavin clôturait le score à deux minutes du terme.

Les deux favoris du groupe 6 ont également réussi à s'emparer de la totalité de l'enjeu au terme de leur rencontre. L'Angleterre prend le large avec un 12 sur 12 après sa victoire 1-3 contre la Biélorussie. Gerrard ouvrait la marque à la 11ème minute puis Sitko rétablissait l'égalité. Un doublé de Rooney aux 50ème et 74ème minutes offrait la victoire aux Anglais.

La Croatie a quant à elle pris la mesure d'Andorre sur le score de 4-0. Rakitic débloquait le marquoir au quart d'heure et Olic l'imitait à la demi-heure de jeu. Un autre but était inscrit par Modric à la 75ème minute puis un penalty en fin de match permettait à Rakitic de doubler son capital personnel.


Crédit photo: Belga

 

L'Inter veut quitter San Siro



L'Inter Milan est impatient de mettre un terme à sa cohabitation avec l'AC Milan à San Siro. Selon la Gazetta dello Sport, Massimo Moratti, le président des Nerazzuris, souhaiterait construire un nouveau stade le plus rapidement possible.

L'ascension de l'Inter Milan s'apprête à gravir un nouvel étage en lançant prochainement la construction d'un nouveau stade. L'endroit ou s'érigera le futur temple des Intéristes est encore secret mais il se pourrait que cela se fasse à proximité du centre d'expositions Rho-Pero. L'endroit est facile d'accès via l'autoroute ou le métro et n'est qu'à 6 km de Milan. Le stade Olympique y aurait été construit si Milan avait obtenu l'organisation des JO en 2000.

Ce stade devrait avoir une capacité de 60.000 places assises et s'inspirer de l'Allianz Arena du Bayern Munich. Il s'agirait d'un complexe multi-fonctionnel avec des restaurants, une galerie commerciale et une garderie pour garder les enfants qui ne seraient pas intéressés par le match. Massimo Moratti espère que son club pourra fouler la pelouse de ce stade au lancement de la saison 2012-2013.

Crédit photo: panoramio.com

 

Rédigé par Dadema à 19:12:00 dans

Marquez le premier but !

Un échange Gourcuff-Agger ?



Alors que le Bayern Munich a récemment manifesté son intérêt pour Yoann Gourcuff, l'AC Milan aurait l'intention de le faire revenir à San Siro pour aussitôt l'envoyer à Liverpool. Intéressé par le défenseur danois des Reds, Daniel Agger, le club lombard envisagerait un échange avec le meneur de jeu des Bleus.

Selon le quotidien italien, Il Corriere dello Sport, l'AC Milan s'intéresserait de près au défenseur de 23 ans Daniel Agger. Lié contractuellement à Liverpool jusqu'en juin 2010, l'international danois serait désireux de quitter l'équipe anglaise qu'il a rejoint en 2006.

Par ailleurs, Agger est blessé jusqu'en 2009 et Milan pourrait en profiter pour l'avoir à un moindre coût. Cependant, Rafael Benitez, l'entraineur des Reds, a déjà repoussé le Real Madrid également intéressé par le défenseur et ne semble pas disposé à le laisser partir. Mais le Daily Mirror affirme que les Milanais pourraient ajouter le "nouveau Zidane" dans la transaction pour devancer les Merengues et convaincre Benitez.

Ce mercredi, le président de l'AC Milan, Adriano Galliani, faisait pourtant l'éloge du médian français auprès de la Gazetta dello Sport. "Yoann, c'est un talent, et nous avions bien vu quand nous avions décidé de l'acheter", déclarait-il. "J'espère que Bordeaux ne lèvera pas l'option d'achat, qui est très élevée: 15 millions d'euros."

Il poursuivait ensuite: "Mais Gourcuff doit également comprendre qu'à Milan il y a de la concurrence, et qu'il est nécessaire d'avoir le bon état d'esprit comme Flamini, qui travaille beaucoup et attend de trouver sa place."

Outre Daniel Agger, les Milanais convoiteraient aussi Philippe Mexés.

 

CM2010 : La Belgique et l'Allemagne gagnent, la France partage (+vidéos)



La Belgique s'est imposée sans trop se fatiguer face à l'Arménie et reste en contact avec la Turquie et l'Espagne, également vainqueurs de leur match. La France n'a toujours pas corrigé ses lacunes défensives et ne récolte qu'un point contre la Roumanie au même titre que l'Italie muette en Bulgarie. L'Allemagne et l'Angleterre ont pour leur part gagné à domicile.


20.000 supporters étaient présents au Stade Roi Baudouin pour soutenir des Diables revenus de l'enfer pour reconquérir le cœur du public belge. L'Arménie, petit poucet du groupe, devait empêcher notre sélectionneur René, d'afficher le bilan de sept point sur neuf que l'Union Belge attendait de lui.

Pour ce faire, les visiteurs restaient regroupés entre les lignes pour éviter les combinaisons du côté belge. Hormis deux frappes de Vertonghen, une captée par le gardien et une autre sur coup franc qui passait largement à côté du cadre, aucune véritable occasion n'était à signaler. Heureusement, la première d'entre elles arrivait à la 22ème minute et se ponctuait par un but. Witsel remisait un centre de la tête devant Sonck, bien placé dans le petit rectangle, qui renvoyait le cuir au fond des filets.

La Belgique venait de faire le plus difficile et bénéficiait dès lors d'un peu plus d'espace. A la demi-heure, un centre de Van Damme était mal dégagé par un défenseur arménien. Fellaini récupérait la balle mais n'en profitait pas. L'action se terminait lorsque la reprise en un temps de Defour passait à côté du cadre.

Quelques minutes plus tard, Dembele centrait pour Sonck qui, coincé entre deux défenseurs, parvenait tout de même à glisser la balle à Defour. Celui-ci tentait une nouvelle fois sa chance mais Berezosvky déviait en coup de coin. Celui-ci arrivait dans les pieds du buteur de l'AZ à l'entrée du rectangle qui tirait à travers le mur arménien. L'envoi contré était récupéré par Fellaini dans le petit rectangle qui n'avait plus qu'à pousser la balle au fond des filets.

Au retour des vestiaires, les Belges se créaient encore quelques occasions mais cherchaient surtout à gérer la rencontre et s'économiser pour la rencontre de mercredi contre l'Espagne. De son côté, l'Arménie semblait incapable d'inquiéter Stijnen. Sonck aurait pu alourdir la marque à deux reprises mais le score restait inchangé.

Dans les autres rencontres du groupe, l'Espagne a remporté sa troisième victoire en autant de rencontre en battant l'Estonie 0-3. Juanito ouvrait la marque à la 34ème minute puis Villa doublait l'avance sur penalty trois minutes plus tard. Un dernier but était inscrit par Puyol à la 68ème minute.

La Turquie, quant à elle, était menée 0-1 à la mi-temps contre la Bosnie-Herzégovine suite à un but de Dzeko après 26 minutes de jeu. Sarioglu rétablissait l'égalité à la 51ème minute et Erding offrait la victoire aux siens un quart d'heure plus tard.

Alors que c'était son point fort il y a peu, la France a une fois de plus montré la fragilité de sa défense en Roumanie ce samedi. Les Bleus encaissaient déjà un but après six petites minutes de jeu. Sur un service de Muresan, Petre prenait Evra de vitesse et s'en allait tromper Mandanda d'une frappe à ras de terre. La défense française s'était montrée particulièrement passive sur l'action.

Onze minutes plus tard, Sagna offrait un corner aux Roumains en déviant une frappe de Marica. Celui-ci arrivait sur la tête de Goian qui envoyait la balle au fond des filets. Avec cet avantage, la Roumanie se regroupait et jouait le contre. Elle se créait d'autres occasions mais c'est la France qui inscrivait le but suivant à la 36ème minute. Gourcuff déviait une passe de Toulalan dans les pieds de Franck Ribery qui fustigeait Lobont d'une frappe en force.

Au retour des vestiaires, les joueurs de Domenech mettaient la pression sur les Roumains. Benzema, monté peu avant la mi-temps à la place de Malouda se positionnait en pointe et Henry glissait sur la gauche.

La France se procurait plusieurs occasions et revenait enfin à égalité à vingt minutes du terme. Gourcuff profitait d'une passe de Ribéry pour placer un puissant tir depuis les 30 mètres que la transversale de Lobont faisait rebondir dans le but.

Fatigués, les joueurs roumains ne parvenaient plus à reprendre le dessus tandis que les Bleus tentaient d'inscrire le but victorieux. Finalement, le résultat restait inchangé et Domenech devra convaincre ses dirigeants avec un 4 sur 9.

Dans les autres rencontres du groupe 7, la Serbie s'est imposée 3-0 contre la Lituanie avec des buts de Ivanovic (10ème), Krasic (42ème) et Zigic (82ème) alors que l'Autriche a partagé l'enjeu avec les Iles Féroé avec un 1-1. Les buts étaient signés Lokin pour les locaux à la 47ème et Stranzl deux minutes plus tard pour l'Autriche.

L'Allemagne avait un match difficile à livrer contre la Russie mais avec un bon début de rencontre, les joueurs de Low s'offraient un avantage de deux buts après une demi-heure de jeu. Le premier but venait des pieds de Podolski à la 9ème minute qui se défaisait d'un défenseur pour prolonger la passe de Klose au fond du but d'Akinfeev. A la 28ème minute, Schweinsteiger s'infiltrait dans la défense et centrait au second poteau. Dans sa course, Ballack envoyait la balle dans le but.

En seconde période, les Allemands laissaient la Russie faire le jeu et attendaient de pouvoir profiter d'un contre. Mais à la 51ème minute, Anioukov débordait sur la droite et glissait la balle entre les jambes d'Adler. Celle-ci longeait la ligne du but et Arshavin n'avait plus qu'à la pousser. Peu après, Trochowski voyait sa frappe rebondir sur la barre transversale.

L'Allemagne empoche finalement les trois points et s'installe en tête du groupe 7. Elle devance d'un point le Pays de Galles, vainqueur 2-0 contre le Liechtenstein, et la Finlande de trois unités. Ces derniers se sont défaits de l'Azerbaïdjan 1-0.

Résultats et classements:

Groupe 1:

Suède - Portugal: 0-0
Danemark - Malte: 3-0
Hongrie - Albanie: 2-0

1. Danemark : 7pts
2. Suède : 5pts
3. Portugal : 4pts
...

15/10 : Malte - Hongrie
15/10 : Portugal - Albanie

Groupe 2:

Grèce - Moldavie: 3-0
Luxembourg - Israël: 1-3
Suisse - Lettonie: 2-1

1. Grèce : 9pts
2. Israël : 7pts
3. Suisse : 4 pts
...

15/10: Lettonie - Israël
15/10: Luxembourg - Moldavie
15/10: Grèce - Suisse

Groupe 3:

Slovénie - Irlande du Nord: 2-0
Pologne - République tchèque: 2-1
Saint-Marin - Slovaquie: 1-3

1. Pologne : 7pts
2. Slovénie : 7pts
3. Slovaquie : 6pts
...

15/10: République tchèque - Slovénie
15/10: Slovaquie - Pologne
15/10: Irlande du Nord - Saint-Marin

Groupe 4:

Allemagne - Russie: 2-1
Pays de Galles - Liechtenstein: 2-0
Finlande - Azerbaïdjan: 1-0

1. Allemagne : 7pts
2. Pays de Galles : 6pts
3. Finlande : 4pts
...

15/10: Russie - Finlande
15/10: Allemagne - Pays de Galles

Groupe 5:

Estonie - Espagne: 0-3
Belgique - Arménie: 2-0
Turquie - Bosnie-Herzégovine: 2-1

1. Espagne : 9pts
2. Belgique : 7pts
3. Turquie : 7pts
...

15/10: Bosnie-Herzégovine - Arménie
15/10: Estonie - Turquie
15/10: Belgique - Espagne

Groupe 6:

Ukraine - Croatie: 0-0
Angleterre - Kazakhstan: 5-1

1. Angleterre : 9pts
2. Ukraine : 7pts
3. Croatie : 4pts
...

15/10: Croatie - Andorre
15/10: Belarus - Angleterre

Groupe 7:

Roumanie - France: 2-2
Serbie - Lituanie: 3-0
Iles Féroé - Autriche: 1-1

1. Serbie : 6pts
2. Lituanie : 6pts
3. Autriche : 4pts
4. France : 4pts
...

15/10: Lituanie - Iles Féroé
15/10: Autriche - Serbie

Groupe 8:

Bulgarie - Italie: 0-0
Georgie - Chypre: 1-1

1. Italie : 7pts
2. Irlande : 4pts
3. Bulgarie : 2pts
...

15/10: Georgie - Bulgarie
15/10: Irlande - Chypre
15/10: Italie - Montenegro

Groupe 9:

Pays-Bas - Islande: 2-0
Ecosse - Norvège: 0-0

1. Pays-Bas : 6pts
2. Ecosse : 4pts
3. Macédoine : 3pts
...

15/10: Norvège - Pays-Bas
15/10: Islande - Macédoine

Vidéos:

Roumanie 2 - 2 France : La vidéo des buts (Petre, Goian, Ribéry et Gourcuff)

Angleterre 5 - 1 Kazakhstan : La vidéo des buts (Ferdinand, Kuchma, doublé de Rooney, Defoe et Kukeyev)

Allemagne 2 - 1 Russie : La vidéo des buts (Podolski, Ballack et Arshavin)

Crédit photo: UEFA.com

 

Rechercher